X

TomaGold est une société d'exploration aurifère bien financée qui possède cinq propriétés dans le camp minier de Chibougamau, dans le nord du Québec.

Ses actifs comprennent l'ancien projet producteur d'or, de cuivre et d'argent Obalski, qui couvre 345 hectares et abrite sept zones minéralisées connues. Entre 1964 et 1972, United Obalski Mining a extrait 100 273 tonnes à des teneurs de 2,08 g/t Au, 1,14 % Cu, et 6,04 g/t Ag de la Zone A.

La Société possède également 100 % de la propriété Monster Lake Est, qui comprend 69 claims couvrant une superficie de 4 269 hectares, et est le gérant de la propriété Hazeur, détenue à 70 %, qui comprend 61 claims couvrant une superficie de 2 863 hectares, située à la limite sud de la propriété Monster Lake. À l'ouest de celle-ci, la Société possède la propriété Monster Lake Ouest, qui comprend 21 claims couvrant 1 172 hectares. Enfin, elle possède la propriété Lac Doda, avec 80 claims miniers couvrant 4 478 hectares, à 20 kilomètres au sud-ouest de la propriété Monster Lake.

TomaGold possède également une coentreprise dans le projet Baird, situé dans la ceinture aurifère centrale de Red Lake, en Ontario. La Société a une participation de 24,5 %, New Gold Inc. détient une participation de 24,5 % et le gérant Evolution Mining possède la participation restante de 51 %. Les forages effectués à Baird dans les années 1980 par United Reef ont donné des résultats de 172 g/t Au sur 1,2 mètre et 19 g/t Au sur 1,8 mètre.

Obalski


2021 drilling program: plan view

2021 drilling program: section 450E

Sommaire

TomaGold possède 100 % de la propriété Obalski, un ancien producteur d'or et de cuivre. La propriété couvre 345 hectares, dont une concession minière de 33 hectares, située à environ 2 km au sud de Chibougamau, au Québec, au cœur du camp minier de Chibougamau.

La propriété Obalski abrite sept zones minéralisées connues, un puits de 85 mètres et deux rampes. Un total de 230 sondages a été foré sur la propriété, pour un total de plus de 60 000 mètres de forage, dont la plupart étaient des forages de surface. Un total de 100 273 tonnes à des teneurs de 1,14 % Cu, 2,08 g/t Au et 6,04 g/t Ag provenant de la zone A entre 1964 et 1972, et environ 9 000 tonnes à une teneur rapportée de 8,50 g/t Au provenant de la zone D en 1984 ont été traitées dans une usine locale, en dehors de la propriété Obalski.

Géologie

La minéralisation en or et en cuivre d'intérêt économique à Obalski se présente sous la forme de veines de quartz-carbonate riches en sulfures (jusqu'à 60 %) dans des zones de cisaillement fortement chloritisées, carbonatées et pyritisées. La minéralisation varie de massive à disséminée. Les veines de quartz sont injectées dans des fractures/cisaillements.

Historique de la propriété

Travaux initiaux

Les travaux d'exploration ont commencé sur la propriété Obalski en 1929. Un puits a été creusé en 1936 pour explorer et développer la zone A. Il a été utilisé de 1964 à 1972 pour extraire 100 273 tonnes de la zone A avec des teneurs de 1,14 % Cu, 2,08 g/t Au et 6,04 g/t Ag. Une rampe a été aménagée pour accéder à la zone D et y extraire 9 000 tonnes à une teneur de 8,50 g/t Au en 1983-1984. Le minerai a été traité hors site dans une usine locale. La rampe ne s'est pas raccordée aux anciens travaux souterrains du puits.

Années 1980

D'importants travaux de forage en surface ont été réalisés au début des années 1980 par Camchib Resources et à la fin des années 1980 par Syngold Exploration. Syngold (qui est devenu Thunderwood) a systématiquement évalué la propriété Obalski de 1987 à 1989, en effectuant des forages plus profonds pour sonder les extensions potentielles des structures minéralisées en or-cuivre connues, à savoir les zones A, B, C, D et G. Les forages ont été largement concentrés sur la zone G, à l'extrémité est du bloc de claims miniers ; néanmoins, les meilleurs résultats ont été obtenus par des forages plus limités dans la zone du puits et de la rampe. Les 16 sondages dans cette zone centrale ont conduit à la découverte d'une nouvelle structure à l'ouest du puits, appelée zone A-Po. Syngold a tracé la nouvelle structure, caractérisée par une épaisse enveloppe de sulfure sur une longueur de plus de 450 mètres. Les meilleurs résultats obtenus pour la zone A-Po ont été :

Sondage # *

De (m)

À (m)

Longueur ** (m)

Au (g/t)

Ag (g/t)

Cu (%)

Section # ***

OBS-87-002

393.5

425.8

32.3

2.01

-

-

120 E

Including

416.8

422.0

5.2

8.20

-

0.240

OBS-87-003

328.3

348.4

20.1

1.85

-

-

360 E

OBS-87-004

234.3

237.4

3.1

6.07

-

-

102 E

OBS-83-78E

327.4

331.1

3.7

3.25

0.17

0.160

390 E

OBS-88-005

178.9

183.6

4.1

3.57

1.34

0.083

120 E

OBS-88-29

280.3

286.2

5.9

7.42

9.59

0.780

450 E

419.8

428.4

8.6

3.36

-

-

OBS-88-30

375.8

388.7

12.9

1.04

-

-

450 E

 

* Le numéro du sondage d'origine a été modifié pour inclure l'année du sondage afin d'éviter toute confusion.

** L'épaisseur vraie des intersections est estimée à 60 % de la longueur de la carotte pour les sondages les plus profonds et à 80 % pour les sondages les plus courts.   

*** Indique la nouvelle référence métrique pour les sections ; 000 m correspond à l'original 32+00W (pieds).

Les analyses (or, multiéléments et roche entière) ont été effectuées dans trois laboratoires indépendants différents : Chimitec Ltd, Bourlamaque Assay Laboratories Ltd et Metriclab (1980) Inc. Des tests de cyanuration ont également été effectués à Lakefield Research. Syngold n'a pas introduit d'étalons ou de blancs dans la chaîne d'analyse, mais a procédé à un ré-échantillonnage diligent de la minéralisation. Le rapport de travail (GM-48538) comprenait les certificats d'analyse, mais ne fournissait aucune information sur la préparation des échantillons et la procédure d'analyse, ni sur les résultats des contrôles internes des laboratoires. Les valeurs ci-dessus ont été recalculées à partir des analyses originales, en tenant compte des nouvelles analyses effectuées par Syngold en 1988.

Ces valeurs sont considérées comme historiques et ne sont utilisées qu'à des fins de planification des travaux d'exploration.

La vérification des données par Syngold à la fin du programme de forage (échantillons en double) a indiqué de « fortes variations » attribuées à l'effet de pépite :

Hole #

Sample #

Au (original)

Au (duplicate)

(oz/t)

(g/t)

(oz/t)

(g/t)

OBS-88-26

3660

0.075

2.569

0.138

4.727

OBS-88-29

3892

0.077

2.637

0.338

11.577

OBS-88-05

425

trace

trace

0.250

8.563

OBS-88-08

710

0.747

25.585

0.005

0.171

OBS-88-09

780

0.007

0.240

0.096

3.288

 

Note : un facteur de 34,25 a été utilisé pour convertir les onces par tonne (once/t) en grammes par tonne (g/t).

Compte tenu de la grande variabilité des résultats, Syngold a décidé de réexaminer les échantillons en utilisant une procédure de lixiviation. Il convient de noter que les certificats d'analyse ne sont pas disponibles pour les résultats de la lixiviation et que les données montrent des divergences. Les variations les plus significatives signalées sont les suivantes :

Hole #

From (m)

To (m)

Length (m)

Sample #

Original (Au g/t)

Leaching (Au g/t)

OBS-87-03

331.3

332.8

1.5

7022

0.411

0.880

332.8

334.4

1.6

7023

0.103

2.170

334.4

335.9

1.5

7024

0.240

3.370

335.9

337.4

1.5

7025

0.103

0.770

337.4

338.9

1.5

7026

trace

0.230

338.9

339.9

1.0

7027

trace

0.480

339.9

346.6

6.7

-

0.254

3.434

339.9

341.4

1.5

7028

0.069

0.530

343.5

343.8

0.3

7030

1.713

0.470

343.8

345.3

1.5

7031

0.308

12.050

345.3

346.7

1.4

7032

0.137

2.280

346.7

348.4

1.7

7033

trace

0.520

364.2

365.4

1.2

7034

0.069

0.350

387.6

388.0

0.4

7035

0.103

2.080

434.6

434.9

0.3

7036

0.171

0.110

434.9

435.1

0.2

7037

trace

0.660

435.1

435.4

0.3

7038

0.069

1.750

452.9

453.5

0.6

7039

trace

0.500

453.5

454.2

0.7

7040

0.103

0.790

OBS-88-04

235.8

237.5

1.7

7031

13.357

11.988

OBS-88-05

178.9

179.5

0.6

0425

trace

8.570

179.5

183.5

4.0

7032

2.569

2.261

OBS-88-06

670.4

681.0

10.6

7033

0.240

0.514

OBS-88-08

508.2

514.3

5.1

7034

1.439

0.342

512.4

512.7

0.3

710

25.585

0.171

OBS-88-09

317.4

322.3

4.9

7035

0.617

2.055

319.1

320.3

1.2

780

0.239

3.288

OBS-88-10

594.5

604.1

9.6

7036

0.171

0.103

OBS-88-24

543.3

547.6

4.3

7027

0.445

1.165

OBS-88-26

355.3

372.6

17.3

7026

0.274

0.137

366.0

366.4

0.4

3660

2.569

4.727

381.7

385.9

4.2

7037

0.343

1.644

390.2

393.3

3.1

7040

0.582

0.788

OBS-88-27

467.1

480.8

13.7

7025

0.719

0.754

OBS-88-29

279.3

286.3

7.0

7023

5.857

2.158

281.7

282.0

0.3

3892

2.637

11.577

419.8

428.4

8.6

7024

2.055

3.357

OBS-88-30

375.9

381.1

5.2

7022

1.541

1.781

OB-xx-78

323.5

331.1

7.6

7038

1.781

1.747

332.6

336.2

3.6

7039

0.343

0.548

 

Note : un facteur de 34,25 a été utilisé pour convertir les onces par tonne (once/t) en grammes par tonne (g/t).

Notamment, la lixiviation sur les échantillons du sondage OBS-87-03 a retourné une teneur moyenne de 2,1 g/t Au sur 17,1 m, de 331,3 m à 348,4 m (contre 0,18 g/t Au pour les analyses originales), incluant une section de 6,7 m, de 339,9 m à 346,6 m, titrant 3,43 g/t Au (contre seulement 0,254 g/t pour l'analyse originale).

Dans son rapport final, Syngold a recommandé une série de trois coupes en coin à travers la zone A-Po pour les sondages OBS-88-26, OBS-88-27, OBS-88-29, OBS-88-30 et OB-83-78 ; ces sondages ont été sélectionnés dans le but de réduire l' « effet de pépite ».

20122015

De 2012 à 2015, David Malouf a effectué un nombre très limité de forages au diamant, de décapages et d'échantillonnages en rainure sur la zone C. Des résultats significatifs d'intérêt économique ont été obtenus par les forages et l'échantillonnage en rainure, qui visaient à tester les valeurs aurifères précédemment rapportées. La tranchée a depuis été remblayée ; les résultats de forage ont été les suivants :

Hole #

From (m)

To (m)

Core length * (m)

Au (g/t)

Ag (g/t)

Cu (%)

Zn (%)

DM-12-01

37.0

37.8

0.8

11.75

19.50

0.82

0.44

DM-12-02

33.6

34.2

0.6

2.19

5.40

0.16

0.03

DM-12-04

35.0

37.8

2.8

33.60

23.74

1.15

0.24

DM-12-05

45.0

46.7

1.7

14.86

16.95

0.83

0.03

DM-12-06

42.1

43.0

0.9

3.22

15.00

2.00

0.54

 

* L'épaisseur vraie de la structure est d'environ 71 % de la longueur de la carotte.

Travaux effectués par TomaGold

En juin 2016, TomaGold, dans le cadre du processus d'acquisition de la propriété, a effectué des travaux de cartographie géologique limités sur la concession minière CM-507 afin de localiser la zone riche en magnétite stratifiée et de cartographier les tranchées (cisaillements minéralisés/veines de quartz) et les rares affleurements. De nombreuses anciennes tranchées ont été localisées en dehors des principales structures connues. Ces travaux, ainsi que la réinterprétation des levés magnétiques antérieurs, ont confirmé que la stratigraphie du complexe du lac Doré est orientée approximativement vers le nord-sud sur la propriété. Le contour détaillé du levé magnétique indique clairement un pendage modéré à l'ouest de la zone stratifiée du Complexe du Lac Doré, qui abrite la minéralisation d'intérêt économique. On estime que les couches riches en magnétite pourraient avoir agi comme une formation de fer typique pour le dépôt de minéralisation aurifère. Lorsque l'altération liée à la minéralisation aurifère se produit dans de tels environnements, la magnétite est généralement remplacée par des sulfures (pyrrhotite). Dans les journaux de forage les plus récents, une quantité importante de pyrrhotite est décrite en association avec la minéralisation aurifère.

En 2017, TomaGold a effectué des forages de surface limités sur l'intersection de la zone A et de la zone B, avec les résultats suivants :

Hole #

From (m)

To (m)

Core length * (m)

Au (g/t)

Ag (g/t)

Cu (%)

Zn (%)

OB-17-01

-

-

0.3

-

-

1.130

-

OB-17-02

-

-

2.0

15.0

46.8

10.4

-

OB-17-05

-

-

9.1

-

-

0.363

-

OB-17-06

-

-

4.4

-

-

0.819

-

OB-17-07

-

-

0.6

1.12

18.70

0.584

-

 

En 2017, TomaGold a mandaté P. Roy, un arpenteur-géomètre de Chibougamau, pour localiser les anciens collets sur l'ancienne concession de la mine Obalski.

En juin 2019, TomaGold a retenu les services de Tech-2-Mines et d'Ovalbay Geological Services pour localiser et compiler toutes les données d'exploration disponibles pour la propriété Obalski. Les objectifs du programme étaient les suivants :

  • Réinterpréter les données historiques pour générer de nouvelles cibles de forage.
  • Réaliser un programme de forage limité pour tester la nouvelle interprétation, notamment en introduisant des blancs et des standards dans le processus d'analyse et en prêtant attention à l'effet de pépite décrit par Syngold.
  • Produire un rapport technique conforme au Règlement 43-101 pour vérifier la compilation des données antérieures, compléter la vérification des données sur les carottes de forage des nouveaux sondages (ainsi que sur les carottes situées pour certains des sondages forés par Syngold, et les sondages forés en 2012 et 2017) et faire des recommandations pour les prochains travaux d'exploration.

De juin 2019 à mars 2020, la plupart des carnets de forage ont été localisés, saisis dans une base de données Excel et convertis au système métrique, les numéros de trous originaux ayant été modifiés pour inclure l'année de forage. Une carte de compilation de surface a été produite, ainsi qu'une série de coupes transversales à intervalles de 30 m d'ouest en est, couvrant systématiquement la zone A-Po et les zones D, C, A, B et G.

Les structures minéralisées antérieures ont été classées en deux familles différentes en fonction de la minéralisation et de leur orientation. Les zones A, C et G s'étendent sur 110° et présentent de bonnes valeurs en cuivre, mais des teneurs en or inférieures à celles des zones D et B, qui s'étendent sur 080° et semblent couper et déplacer les structures plus anciennes (zones A et C). La zone D est riche en or avec de faibles teneurs en cuivre, tandis que la zone B a fait l'objet d'un échantillonnage très limité. La zone A-Po s'étend également sur 110°, mais sa minéralisation et son altération semblent différentes de celles des autres structures s'étendant sur 110°, avec une forte teneur en or et une faible teneur en cuivre sur de grandes épaisseurs.

La base de données (non auditée) a également été utilisée pour produire un modèle 3D préliminaire de la minéralisation sur la propriété Obalski. Elle indique que la zone A-Po est l'extension ouest des zones A et C, et confirme que la zone D (veines de cisaillement et de quartz) coupe et déplace les anciennes zones de 110°.

Recommandations pour les travaux d'exploration futurs

Le travail de compilation a conduit à une recommandation pour un programme limité de forages au diamant. Au lieu de « caler » certains des trous comme le recommande Syngold dans son rapport final, les nouveaux trous cibleraient les intersections historiques, et seraient forés sur la même section transversale, mais à 30 mètres au-dessus et 30 mètres en dessous des valeurs historiques.

Le potentiel de SMV de la propriété Obalski ne doit pas être négligé, car la formation Waconichi (qui abrite l'ancienne mine du lac Lemoine et le gisement du lac Scott) est présente dans la partie nord de la propriété. Deux trous forés en 1951 pour tester le contact du Complexe du Lac Doré avec les volcaniques mafiques environnantes ont recoupé une stratigraphie importante : le trou S-51-005 a recoupé une rhyolite minéralisée en contact avec des volcaniques mafiques et le trou S-51-010 a recoupé une zone de sulfures massifs (Po-Cpy) sur une longueur de carotte de 9,0 mètres. Une anomalie d'entrée semble également identifier cette zone de sulfures massifs.

Dans le secteur du trou de découverte de la zone A-Po (OBS-87-002), il y a un faible conducteur électromagnétique (EM) qui a été testé près de la surface par les trous O-39-29 à O-39-34. La présence de ce conducteur indique qu'un levé de polarisation provoquée (PP) pourrait être utile pour tester la zone A-Po et ses extensions en profondeur, en dehors de la ligne électrique. Les anciennes tranchées à proximité de l'anomalie EM devraient également être étudiées.

Programme de forage de l'hiver 2020

TomaGold prévoit réaliser un programme de forage de sept trous totalisant 2 500 mètres au cours de l'hiver 2020-21 afin de vérifier les résultats historiques obtenus pour les trous OBS-88-030, S-51-010 (qui a recoupé des sulfures massifs) et OBS-87-002. Les trous seront forés sur les mêmes sections transversales que les anciens trous, 30 mètres au-dessus et 30 mètres en dessous des valeurs historiques. L'objectif principal est de mieux définir la zone A-Po recoupée sur les sections 120E et 450E, car seuls quelques trous ont été forés sur ces deux sections, qui sont distantes de 330 mètres. La zone A-Po a été recoupée dans trois trous forés sur la section 120E et trois trous forés sur la section 450E :

Hole

From (m)

To (m)

Length (m)

Au (g/t)

SECTION 120E

OBS-88-004

234.3

237.4

3.1

6.07

OBS-88-009

319.1

322.2

3.1

2.06

OBS-87-002

393.5

425.6

32.3

2.01

          Including

393.5

399.9

6.4

1.98

          Including

416.7

421.8

5.1

8.20

SECTION 450E

OBS-88-029

280.3

286.2

5.9

7.42

OBS-88-030

375.8

388.7

12.9

1.04

          Including

377.3

380.0

2.7

2.61

OBS-88-027

466.6

479.8

13.2

0.74

          Including

472.2

474.5

2.3

1.20

          Including

476.4

479.1

2.7

1.60

 

Note : selon les observations, l'épaisseur vraie est estimée à 60 % de la longueur de la carotte pour les sondages plus longs et à 80 % pour les sondages plus courts.

Monster Lake est

Description de la propriété

TomaGold détient une participation de 100 % dans la propriété Monster Lake Est, qui comprend 69 titres miniers couvrant une superficie de 4 269 hectares. La propriété est située directement à l'est de la propriété Monster Lake et est divisée en trois secteurs: Cookie Monster, Little Monster et Monster Island.

Travaux d'exploration par IAMGOLD

En novembre 2015, la Société a effectué un levé électromagnétique aéroporté de type VTEM sur les propriétés Monster Lake Est et Hazeur. Le levé a mis en évidence plusieurs fortes anomalies électromagnétiques. Certaines de ces anomalies ont déjà été identifiées par IAMGOLD sur la propriété Monster Lake et se poursuivent sur les propriétés de TomaGold.

En décembre 2015, TomaGold a entrepris une première campagne de forage qui consistait en 11 sondages totalisant 1,783 mètres. Elle avait pour objectif de tester certaines des anomalies identifiées sur la propriété Monster Lake. La campagne de forage a démontré que ces anomalies sont reliées à la présence de pyrite disséminée dans des bordures de coussins basaltiques, alors que certaines d'entre elles montrent une roche fortement magnétique de composition gabbroïque. Les résultats d'analyse obtenus de cette campagne de forage ont rapporté des valeurs aurifères inférieures à 1 g/t Au.

En février 2018, TomaGold a effectué un levé aérien partiel sur une importante anomalie géochimique de cuivre qui a été découverte par un levé gouvernemental. La Société a également commencé à couper une grille de 20 km de lignes, incluant une ligne de base de 4 km, et  a retenu Abitibi Géophysique pour effectuer un levé PP détaillé afin d'explorer l'anomalie jusqu’à une profondeur de 300 m.

De plus, une compilation détaillée a été entreprise sur les propriétés Monster Lake Est / Hazeur afin de corréler toutes les données détaillées des levés géophysiques aériens et terrestres avec les interprétations stratigraphiques et structurales récentes. Des informations détaillées sur les récents forages de TomaGold seront également intégrées à l'interprétation, ce qui générera des recommandations de forage.

Monster Lake ouest

Description de la propriété
TomaGold détient une participation de 100 % dans la propriété Monster Lake Ouest, qui comprend 21 claims miniers couvrant une superficie de 1 172,51 hectares. La propriété est située directement à l'ouest de la propriété Monster Lake. 

Hazeur

Description de la propriété

TomaGold possède une participation de 70 % dans la propriété Hazeur. La propriété Hazeur comprend 61 titres miniers couvrant une superficie de 2 863 hectares contigus à la limite sud de la propriété Monster Lake. TomaGold est le gérant des travaux.

Travaux d'exploration par TomaGold

En novembre 2015, la Société a effectué un levé électromagnétique aéroporté de type VTEM sur les propriétés Monster Lake Est et Hazeur. Le levé a mis en évidence plusieurs fortes anomalies électromagnétiques. Certaines de ces anomalies ont déjà été identifiées par IAMGOLD sur la propriété Monster Lake et se poursuivent sur les propriétés de TomaGold.

En février 2018, une compilation détaillée a été entreprise sur les propriétés Monster Lake Est / Hazeur afin de corréler toutes les données détaillées des levés géophysiques aériens et terrestres avec les interprétations stratigraphiques et structurales récentes. Des informations détaillées sur les récents forages de TomaGold seront également intégrées à l'interprétation, ce qui générera des recommandations de forage.

Lac Doda

Description de la propriété

TomaGold détient une participation de 100 % dans la propriété Lac Doda, qui comprend 80 claims miniers couvrant une superficie de 4 478 hectares. La propriété est située à environ 20 km au sud-ouest de la propriété Monster Lake. Le 9 juillet 2020, la Société a annoncé la conclusion d'une entente d’option pour la vente d’une participation maximale de 80 % dans la propriété Lac Doda à Goliath Resources Limited (TSXV: GOT).

Baird

Le 26 octobre 2016, TomaGold a acquis la participation de Skyharbour Resources Ltd. dans la propriété Baird en contrepartie de 600 000 actions de la Société. Par conséquent, TomaGold détient une participation de 24,5 % dans la propriété. New Gold Inc. détient une participation de 24,5 % et Goldcorp Inc., à titre de gérant des travaux, détient une participation de 51 %. La propriété fait l’objet d’une redevance sur les revenus nets de fonderie de 2,0 %.

La propriété Baird est située au centre de la ceinture aurifère de Red Lake, six kilomètres au nord de la mine Madsen et quatorze kilomètres au sud-ouest de la mine Red Lake de Goldcorp. Elle est située à l’intérieur de l’assemblage de roches volcaniques à fort potentiel de Balmer et comporte des systèmes d’altération et structurels similaires aux mines Red Lake et Campbell de Goldcorp.

Travaux d’exploration antérieurs
Des forages effectués dans les années 1980 sur Baird par United Reef ont retourné des valeurs d’analyse de 172 g/t d’or sur 1,2 mètre et 19 g/t d’or sur 1,8 mètre.

Au cours de l’été 2002, Skyharbour a complété un programme de forage de 1 600 mètres sur la propriété Baird qui a permis de recouper des structures aurifères avec de valeurs allant jusqu’à 10 g/t d’or sur 1,0 mètre sur la zone de cisaillement nord. Le programme de forage de 2002 a également identifié une potentielle zone de cisaillement au sud de la propriété (Source: Baird Property 2003 Driliing Program, David J. Busch, P.Geo., March 3, 2004).